Reportages, par Charline Burton

Instants offerts depuis la R.D.Congo

Posts Tagged ‘sécurité

Elections au Burundi : quid de la suite?

L’incertitude avait plané durant un temps mais finalement, l’appel de l’opposition pour que le scrutin présidentiel soit reporté n’aura pas trouvé d’écho : avec ou sans candidat d’opposition, le scrutin aura lieu lundi prochain.

La société civile et la communauté internationale espéraient pouvoir faire changer d’avis l’opposition politique burundaise qui s’était retirée du processus électoral au lendemain du scrutin communal du 24 mai, dénonçant des « fraudes massives ». Mais un mois plus tard, rien n’y fait : l’opposition, qui avait déjà retiré ses candidats à la présidentielle du 28 juin, annonce qu’elle ne participera ni aux élections législatives (août), ni aux collinaires (septembre). Accusant la commission électorale d’être corrompue, elle décrie une « mascarade électorale » et assure qu’elle ne reconnaitra jamais le résultat des futurs scrutins.

Lors de sa campagne, Pierre Nkurunziza (CNDD-FDD), l’actuel président et désormais unique candidat à sa propre succession, n’a pas hésité à faire feu de ce bois pour faire vibrer les foules,  ses supporters se moquant d’une opposition de « mauvais perdants, incapable de prouver ses accusations ».

Lundi, suite à la politique de la chaise vide de l’opposition, le scrutin présidentiel prendra plus que probablement l’allure d’un plébiscite à l’égard de Nkurunziza. A l’approche de l’échéance, l’inquiétude règne au Burundi. Lire le reste de cette entrée »

Written by Charline

25 juin 2010 at 11:15

Publié dans burundi

Tagged with , ,

La guerre silencieuse des mines antipersonnel

leave a comment »

Quatre ans après les élections, certaines régions du Congo continuent à subir les conséquences de la guerre qui a rongé le pays entre 1998 et 2003. Qu’il s’agisse de routes ou de champs, environ 2600 sites sont soupçonnés d’être toujours contaminés par des mines antipersonnel placées principalement par les troupes étrangères qui ont fait du sol congolais leur champ de bataille. Autant de terres laissées à l’abandon, autant de bombes à retardement qui menacent la vie des populations environnantes, ou empêchent les villageois d’exploiter leurs champs ou leurs forêts. Depuis 2002, plus de 2000 personnes ont été victimes d’accidents causés par ces armes silencieuses.

Ecoutez le reportage sur le déminage dans le Nord du Katanga:

_

Written by Charline

4 avril 2010 at 13:43

Publié dans sécurité

Tagged with , , ,